Les commentaires de nos clients


Nous ne pouvons pas avoir une meilleure publicité que celle faite par nos clients satisfaits de nos services. Nous ne pouvons pas avoir un plus grand plaisir que celui d’avoir accompli notre travail et aider nos clients à mener à bien leur projet. La réussite de nos clients est ce qui nous tient le plus à cœur. Nous sommes donc particulièrement heureux lorsque nos clients prennent le temps de nous écrire afin de partager leur joie avec nous. 

“Je vous envoie ce message pour vous aviser que j’ai retiré mon visa ainsi que celui de toute ma famille de votre bureau de Casablanca. Je voulais aussi vous présenter mes profonds remerciements pour votre travail acharné et votre souci constant de m’aider à atteindre mon but : l’obtention de mon visa d’immigration Vous méritez plus que ce que vous avez gagné en tant que compagnie. Vous avez gagné un ami. Merci encore” A. M 

“Permettez-moi de vous transmettre nos remerciements les plus profonds pour les services professionnels que vous nous avez rendus. En fait, au départ, nous ne pouvions pas imaginer que cela pouvait être réalisable; mais nous nous sommes dits, après tout, pourquoi ne pas tenter la chance. Et au fur et à mesure que cela avançait, nous nous apercevions davantage combien vous étiez professionnels tant au niveau du traitement de notre dossier que sur le plan accueil et compréhension de nos soucis. Alors mille merci!” H. H et H. et I 

“Merci beaucoup pour la très bonne nouvelle, madame Sophie. Maintenant, je suis très heureux et je suis sûr que je vais retourner au Canada avec ma petite famille s’il plait à Dieu. Je vous remercie beaucoup madame Sophie pour le soutien moral que vous m’avez accordé depuis le premier message que vous m’avez envoyé… vraiment vous êtes très gentille et je ne vous oublierais jamais… je souhaite le succès pour vous en particulier et pour ACCES Canada en général. Vive ACCES Canada …ACCES Canada … ACCES Canada … Sincères salutations” A. K 

“Permettez-moi par ce petit mot de vous adresser mes remerciements et mes vœux les plus chaleureux et les plus tendres pour m’avoir accompagné et assisté tout au long de mon projet d’immigration. Cette remise du visa est pour moi un évênement grandiose surtout qu’il vient couronner un énorme dévouement et un grand effort consenti par votre équipe.”T. D 

“Permettez-nous tout d’abord de porter à votre aimable connaissance que nous avons finalement reçu notre visa d’immigration au Canada. Un objectif que nous avons atteint grâce au sérieux de votre travail et nous vous en remercions infiniment. Nous avons toujours fait l’objet d’une attention particulière qui au-delà des rapports de travail peut se prévaloir de très beaux sentiments d’estime et de confiance mutuels. Merci encore une fois pour votre entière et intarissable disponibilité; merci à ceux et à celles qu’il nous a été donné l’opportunité de connaître personnellement et merci également à ceux et à celles se trouvant outre atlantique mérite de nous une très forte pensée de reconnaissance et de gratitude. Mille fois merci pour le formidable travail que vous faites.” M. C. 

“Avec un peu de retard, je souhaite vous faire part de ma très grande satisfaction d’avoir confié notre dossier d’immigration au Canada à votre firme. Au-delà des qualités professionnelles, nous avons pu apprécier le côté profondément humain de l’ensemble de vos collaborateurs. Dans nos périodes de doutes ou de remise en cause, vous avez su nous redonner confiance et espoir. Vous nous avez assisté dans les aspects juridiques du dossier. Mais plus important, vous nous avez, par vos informations et la qualité de votre approche globale de l’immigration au Canada, permis d’être aujourd’hui des immigrants parfaitement intégrés et heureux de leur nouvelle vie. Nous serons heureux de faire part de cette grande satisfaction auprès de tout client potentiel de votre firme. Annick et moi-même, nous vous prions d’accepter, chère Madame, l’expression de nos sentiments très cordiaux.”A et C. G 

“C’est avec une grande joie et un grand soulagement que nous avons accueilli l’accord favorable de la Délégation du Québec à notre demande d’immigration au Canada, et ce, après notre entretien du 12 février 2001 à Tunis avec le délégué du Québec à Paris. 
L’étape la plus délicate et la plus hypothétique, l’obtention du fameux CSQ. a été franchie grâce aux conseils rigoureux ainsi qu’à un suivi rigoureux et permanent de notre dossier par l’équipe d’ACCES Canada, toujours à l’écoute et disponible. De plus, les nombreuses informations disponibles auprès d’ACCES Canada ont été d’un apport certain pour la préparation du dossier ainsi qu’une meilleure connaissance du Québec, de ses institutions, de son économie, de l’emploi etc…Tous ces éléments rassemblés ont été déterminants lors de l’entretien qui nous permis d’aborder cette épreuve avec assurance, parce que bien préparés et décidés à passer ce cap décisif pour notre avenir et surtout celui de nos enfants puisque nous ne sommes plus si jeunes, ce qui constitue d’ailleurs un mini exploit aussi bien pour ACCES Canada que pour nous mêmes… ” N. et A. D. 

“C’est avec un grand plaisir que nous vous envoyons cette lettre à titre de témoignage de notre respect et de notre admiration pour le soutien qu vous aviez bien voulu apporter à notre cause d’une part, et d’autre part pour vous remercier tous de votre assistance et de votre dévouement en vue du dénouement de ce dossier. En tout état de cause, permettez-moi de vous affirmer d’ores et déjà, que le souvenir de votre honorable firme ACCES Canada, restera ancrée à jamais dans la mémoire de chacun de nous; j’entends par là, moi, mon épouse et mes enfants” M. A 

“Je tiens, en mon nom et au nom de ma famille, à remercier toute l’équipe qui m’a apportée le plus grand soutien psychique et moral dans la réussite de cette importante étape de l’entrevue. Votre soutien a été ressenti profondément et c’est grâce à lui que j’ai pu réussir; et avec les félicitations de l’agente d’immigration. Encore une fois, je remercie du fond de mon cœur, toute l’équipe de Montréal pour tout ce qu’elle a fait, pensé et ressenti pour moi. Et enfin, je tiens spécialement à renouveler mes remerciements à M. Alain GUERRERO, Président de la firme ACCES Canada, qui m’a fait profiter d’une équipe très professionnelle et très efficace.” A.A 

“Par cette lettre, nous tenons à faire part de ce que nous pensons du service qu’ACCES Canada nous a rendu. Depuis l’étape préliminaire d’information sur le Canada, la préparation de notre dossier, les conseils donnés en vue de réussir l’entrevue, les différentes étapes administratives et jusqu’à l’obtention du visa, nous avons toujours eu le net sentiment que notre projet d’immigrer tenait autant à cœur à ACCES Canada qu’à nous. La courtoisie mêlée à la compétence ont, à notre sens, toujours été la devise de la firme. Nous sommes, aujourd’hui, très contents d’avoir obtenu notre visa dans les meilleurs délais et nous ne trouvons pas les mots pour les remercier comme il se devrait. Le souvenir que nous gardons d’ACCES Canada est excellent.”I. et R. 

“C’est avec un grand plaisir que je vous annonce le passage avec succès de l’entrevue en date du 23 avril 2002 passée au bureau de l’ambassade du Canada à Tunis. Mes plus vifs remerciements vont à toute l’équipe d’ACCES Canada qui a pleinement contribué à cette réussite et en particulier à mon conseiller principal à Montréal ainsi qu’aux techniciens du bureau de Tunis pour toute l’aide, les encouragements et les précieux conseils qu’ils n’ont cessé de me prodiguer tout au long de la procédure. Le dossier monté par ACCES Canada était présenté d’une manière rigoureuse et professionnelle que l’agent du gouvernement n’a pas manqué de relever au cours de l’entrevue, et c’était un argument qui a pesé dans la décision finale.” T. E 

“Je vous remercie très vivement pour votre aide, votre soutien et tous vos précieux conseils. Je ne les oublierais jamais. Sans vous, je n’aurais jamais eu mon Certificat de Sélection du Québec. De grâce que mon appel soit écouté, je profite de cette occasion pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de bonheur, de prospérité et que Dieu vous comble de succès en succès. Amen!” 

“Chères Madame et Monsieur, nous vous renouvelons nos compliments et nos remerciements pour la qualité de vos prestations et le professionnalisme dont vous avez fait preuve quant à la conduite de notre dossier… Nous vous prions de croire à l’expression de nos salutations les plus respectueuses.” P. B. S, 

“Permettez-moi de vous adresser mes sincères remerciements pour le sérieux et le professionnalisme de votre firme, grâce à vous le rêve est devenu réalité. Merci”L. P. D 

Les Témoignages de nos clients 
Nous avons été obligés, sur demande de nos clients, de remplacer leurs noms par des initiales afin de maintenir la confidentialité de leur dossier, mais les faits contenus dans ces témoignages sont authentiques. Tous les témoignages indiqués ci-dessous proviennent d’anciens clients Accès Canada G. & G. Peut-être qu’un jour, vous ferez partie de ceux-ci et peut-être que votre témoignage permettra à d’autres personnes désireuses d’amorcer le processus, de trouver le courage qu’il faut pour passer à l’action. 

Notre client, monsieur C. est arrivé au Canada le 05 mai 1998. Il avait un bon emploi de technicien en aéronautique au Maroc. Il était alors âgé d’un peu plus de 30 ans. Célibataire, il n’avait qu’un seul ami au Québec, chez qui il a pu rester les premiers jours de son arrivée. 

“Je suis un bosseur, je voulais travailler sérieusement et voir les fruits de mon travail. J’ai immigré au Canada à cause de la réputation de sérieux des gens. J’avais besoin de ce sérieux, j’en avais besoin absolument. J’ai trouvé un appartement dès la deuxième semaine de mon arrivée. Depuis que je suis arrivé, il y a quatre, j’ai eu trois appartements! Au début, on n’a pas exactement ce qu’on veut, mais mon premier appartement me plaisait quand même. J’avais moins d’argent, ma famille n’avait pas encore immigré et ça me suffisait. Maintenant, je pense carrément à m’acheter une maison et si je déménage à nouveau, c’est pour devenir propriétaire. Trouver un emploi comme “contracteur”emploi à durée limitée n’est pas difficile. J’ai trouvé un emploi un mois et demi après mon arrivée, puis j’en ai eu un autre et ensuite, j’ai décroché mon emploi permanent. Je me suis inquiété lorsque mon emploi a pris fin et que je n’avais pas mon deuxième emploi encore. Je me suis demandé ce que je faisais là, pourquoi j’avais laissé mon travail permanent au Maroc et j’ai eu un coup de mélancolie, mais j’ai tenu bon et je me suis dit que si j’étais venu c’était pour de bonnes raisons et que je ne m’apitoierai pas sur moi-même avant 6 mois. Puis, mon emploi permanent est arrivé. Je travaille chez Bombardier au taux horaire de 27,05 $/heure et je prends toutes les heures supplémentaires que je peux. L’année dernière, j’ai fait un salaire annuel de 75 000, 00$. Je suis venu au Canada pour travailler, alors je travaille. Pour information, le salaire moyen au Québec est d’environ 34 000, 00$ canadiens 

Les conseils que je donnerai aux nouveaux venus sont les suivants : 
-Premièrement, soyez rigoureux et soyez stricts. Dès le premier jour, j’ai travaillé consciencieusement et j’ai montré à mon employeur que je pouvais travailler et qu’on pouvait me faire confiance. À présent, je suis permanent alors que d’autres qui sont là depuis plus longtemps que moi n’ont toujours pas de statut! Je vois des gens qui travaillent juste le temps de retourner sur le chômage ou l’aide sociale. Je n’ai jamais voulu ça pour moi. Deuxièmement, il faut s’éloigner volontairement de notre milieu. C’est trop facile et ça empêche l’intégration. Il y a trop de gens négatifs. J’ai appris à me dissocier de toutes les personnes négatives. Je leur parle une fois puis plus jamais. Je n’ai pas besoin de leur découragement. Troisièmement, j’évite tous les chocs culturels. J’ai mes idées, mais je ne les impose pas aux autres. Je suis capable de côtoyer les autres tout en gardant mes idées et mes principes. Je vois des compatriotes critiquer sans arrêt ou tenter d’imposer le bien-fondé de leurs idées. Ils deviennent agressifs et après tout le monde les fuit et ils se retrouvent isolés. Chacun vit comme il veut. J’ai des amis de toutes les races, de toutes les cultures. J’ai une vie sociale très animée. Je fais plein de choses. Je vais au gym, je sors. J’ai vraiment beaucoup d’amis et je n’ai jamais eu ce genre d’accrochage, parce que j’ai eu ce respect des autres et de ce qu’ils font dès mon arrivée. 
Par ailleurs, en ce qui me concerne, j’ai fait venir mes parents dès que je l’ai pu. Dès que j’ai eu un salaire suffisant et que j’ai rempli les conditions exigées par le gouvernement, j’ai amorcé la procédure. Mes parents vivent avec moi maintenant. Je suis vraiment content. J’ai quitté le Maroc avec l’idée de les faire venir aussitôt que possible et d’avoir toute ma famille près de moi. Je veux aussi faire venir mes sœurs. Je serais tranquille lorsque je serais entouré de ma famille. 
Monsieur C. a demandé la citoyenneté canadienne et il sera bientôt canadien à part entière 

Mademoiselle b. a immigré au Canada toute seule, célibataire, au début de sa trentaine. Elle avait un excellent poste d’ingénieur en génie civil qu’elle a abandonné. Elle était tombée amoureuse d’un canadien, mais ne voulait pas qu’il fasse la procédure de parrainage pour elle. Elle voulait immigrer sans aide. Ce canadien vivait en Colombie-Britannique, une des provinces les plus chères et les plus anglophones du Canada. De langue française, parlant l’anglais de façon académique seulement, elle s’est retrouvée à affronter en un an l’apprentissage d’une nouvelle langue et les examens d’équivalence à subir en anglais pour avoir le titre d’ingénieur canadien. Elle l’a fait! 
J’ai été découragée au maximum par d’autres immigrants autour de moi qui me disaient que les examens étaient trop difficiles, qu’ils étaient faits pour nous couler, qu’un ingénieur étranger devait n’être qu’un technicien au Canada! Pendant un an, je me suis remise dans les bouquins et j’ai passé tous mes examens en anglais! Maintenant, je suis trilingue et c’est intéressant pour les compagnies qui m’engagent. Si j’ai quelque chose à dire aux ingénieurs qui arriveront c’est de passer les tests, de prendre les choses en main et de faire ce qu’il faut, même si c’est difficile. Les examens ne sont pas malhonnêtes. Ils sont faits pour mesurer nos compétences. Une fois qu’on a le titre d’ingénieur canadien, le salaire que l’on reçoit vaut vraiment l’effort fourni. 

Aux dernières nouvelles, cette cliente avait déménagé à Toronto où elle avait été employée par une firme d’ingénieurs. Son mariage avec son fiancé canadien ne s’est jamais concrétisé. Même s’ils sont restés bons amis, c’est seule qu’elle a affronté au mieux toutes les difficultés de son immigration. 

Un autre de nos clients nous a aussi écrit le témoignage suivant : 
Je suis d’abord arrivé seul au mois de juin 1997. Mon épouse et ma fille devaient me rejoindre un peu plus tard, le temps que je trouve un appartement. Grâce aux petites annonces, j’ai pu, dès mon arrivée, louer une chambre chez une vieille dame à seulement 10$ par jour! J’ai trouvé du travail au cours des 3 premières semaines de mon arrivée. Par contre, j’ai accepté un petit salaire le temps de faire mes preuves. L’important pour moi était de faire ma place. Certains voient ça comme une dévaluation de leurs compétences, mais moi, je n’ai jamais perçu ça de cette façon. Les employeurs canadiens attendent beaucoup de leurs employés. Ils veulent se décharger, ils veulent des gens capables de prendre des responsabilités et capables de faire le travail. S’ils ne connaissent ni nos diplômes, ni notre expérience professionnelle pourquoi nous feraient-ils confiance? Certains sont rapidement frustrés de ce qu’ils considèrent comme une exclusion. La différence c’est que moi j’ai trouvé ça naturel dès le départ et j’ai accepté de repartir à zéro mais dans mon domaine de carrière, donc j’ai tout fait pour obtenir un emploi dans mon champ de pratique, même si le salaire était moindre.. 
À présent et même si j’ai eu à refaire deux fois le même examen! Je suis membre de l’ordre des ingénieurs du Québec, je suis propriétaire de ma propre maison, nous sommes devenus des citoyens canadiens et nous avons eu un deuxième enfant, il y a deux ans! Moi et mon épouse gagnons entre nous plus du double du salaire canadien moyen par couple! Finalement, les petits salaires n’ont eu qu’un temps, puisqu’en 1999, je passais directement au poste de directeur d’ingénierie, avec plus de 20 millions de dollars de projets sous ma supervision. Revenir en arrière serait absolument impossible, d’ailleurs nous n’y pensons même pas! Les premiers mois sont vraiment difficiles, mais si on a pris la décision d’immigrer sérieusement on passe au travers, si on l’a prise en partie seulement on lâche. 

Nous pourrions également vous donner des dizaines d’autres témoignages de gens qui ont réussi leur installation et qui nous ont fait des commentaires très pertinents. Nous avons un de nos clients qui avait abandonné un poste de pilote de fret pour se retrouver à présent co-pilote sur Airbus 330 pour une compagnie canadienne et un autre qui a terminé les tests si exigeants demandés aux médecins étrangers pour avoir le titre de médecin québécois. 
Les avertissements se ressemblent tous : 
“Éloignez-vous des gens négatifs, rappelez-vous pourquoi vous avez immigré, n’ayez pas peur de la difficulté et du fait de devoir repasser des tests ou de subir des examens, soyez rigoureux et stricts”.

Plus de commentaires 

Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair

La façon qu’adopte les autorités de l’immigration de fonctionner dorénavant par quotas, est-ce pour vous une chose:







Répondre