Tourisme Outaouais s'attend à un nombre record de visiteurs cet été

Tourisme Outaouais a lancé sa saison touristique estivale en grande pompe vendredi. Elle a annoncé que 750 000 $, soit les trois quarts de son budget annuel, seront consacrés à la promotion des événements de l'été.

 

En raison des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, l'organisme s'attend à un nombre de visiteurs record.

« On est très chanceux, parce qu'on va profiter des célébrations du 150e. On va profiter de tous ces gens qui seront ici pour venir voir ce qu'il se passe à Ottawa, en particulier, et aussi ce qu'il se passe de notre côté », a mentionné la présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Texeira.

 

L'organisme s'attend à ce que plus de 800 000 personnes visitent l'exposition de sculptures végétales MosaïCanada. Le Musée canadien de l'histoire, avec sa toute nouvelle salle dédiée à l'histoire canadienne, devrait attirer plus d'un million de visiteurs. C'est sans compter les milliers de spectateurs qui assisteront au spectacle du Cirque du Soleil sur le site du projet immobilier Zibi.

« L'arrivée du Cirque du Soleil, c'est extrêmement intéressant. On s'attend à 80 000 visiteurs de plus chez nous », a confié Claude Hamelin, chef de la programmation du projet Zibi.

 

La compétition sera féroce avec les activités d'Ottawa 2017 et du 375e anniversaire de Montréal. Tourisme Outaouais compte donc faire une campagne sur le terrain lorsque les touristes débarqueront dans la capitale nationale.

C'est certain qu'on ne travaille pas avec les mêmes budgets qu'Ottawa. On n'a pas les mêmes budgets que Montréal. Par contre, on est créatifs et on va s'organiser pour aller piger dans le bassin de gens qu'ils vont avoir apporté.

Manuela Texeira, présidente de Tourisme Outaouais

 

La stratégie pour faire le plein de touristes se résume à trois marchés : Montréal, Ottawa et Gatineau. L'objectif pour Tourisme Outaouais est d'accueillir cinq millions de visiteurs, soit un million de plus que l'an dernier.

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a souligné que les touristes ne doivent pas s'inquiéter des séquelles laissées par les inondations printanières.

« C'est un beau moment pour la région, parce que la vie continue et c'est ça qui est important. On sait que les sinistrés en ont encore pour des mois avant de pouvoir retrouver une vie un peu plus normale, mais pour l'Outaouais, il faut aussi que la vie continue », a-t-elle dit.

 

D'après un reportage d'Antoine Trépanier ( Radio-Canada)

Retour aux nouvelles
Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair

La façon qu’adopte les autorités de l’immigration de fonctionner dorénavant par quotas, est-ce pour vous une chose:







Répondre