Les investissements étrangers en forte hausse à Montréal


Montréal International trace un bilan positif des investissements étrangers pour l'année 2017.


Malgré quelques échecs, l'agence est satisfaite d'avoir réussi à attirer de grandes entreprises.


Si la chaîne de magasins de sport européenne Décathlon ouvre ce printemps sa première succursale canadienne à Brossard, c'est un peu grâce à Montréal International.


«Ce sont des gens qui nous ont permis de visiter des locaux commerciaux, de rencontrer des promoteurs, de rentrer un petit peu dans le réseau économique et le monde des affaires montréalais», explique Tristan Vendé, porte-parole de Décathlon Canada.


 Montréal International estime qu'il y a eu le double d'investissements étrangers directs en 2017 par rapport à l’année précédente. Ça dépasse les 2 milliards de dollars, soit 15% du PIB du Québec.


Des investissements qui ont permis de créer ou maintenir plus de 5200 emplois dans les différentes grappes industrielles de la région métropolitaine.


C'est le secteur des technologies de l'information et des communications qui obtient la part du lion.


«Il y a deux ans, il n’y avait pas grand monde ici qui parlait d'intelligence artificielle. (On compte) onze projets et pas les moindres. Des «petites» entreprises comme Facebook, Google DeepMind, Maluuba avec Microsoft. Toutes des entreprises, de grandes multinationales qui ont choisi Montréal», illustre Hubert Bolduc, président de Montréal International.


L’organisme a aussi aidé au recrutement de près de 400 travailleurs dont le salaire moyen atteint 75 000 dollars.


«Le 21e siècle, c'est le siècle des Québécois. La clé de notre succès maintenant et demain, c'est l'éducation», est d’avis le premier ministre Philippe Couillard.


Montréal International a tout de même connu un échec. Elle n'a pas réussi à convaincre Amazon d’installer dans la métropole son nouveau siège social.


Source : TVA Nouvelles

Retour aux nouvelles
Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair

Si votre dossier présente + de chances et de rapidité pour le fédéral (installation hors Québec) à travers le programme de l’Entrée Express mais est aussi positif pour le Québec avec une procédure environ un an plus longue, quelle option choisiriez-vous ?





Répondre