Pénurie de main-d’œuvre : Recruter de futurs employés sur les bancs d’école


Devant une centaine de postes à pourvoir à l’approche de la saison estivale, le PDG des Restos Plaisirs se tourne vers l’École hôtelière Fierbourg dans le but de former des étudiants, en espérant que ceux-ci deviendront des employés, une fois leur cours terminé.


Lancé le 29 août prochain, le nouveau programme de Fierbourg permettra aux élèves au DEP en Service de la restauration d’apprendre les rudiments du métier dans l’un des 12 restaurants Restos Plaisirs de la région de Québec. Ce programme «gagnant gagnant» permettra au président directeur général de l’entreprise Pierre Moreau de pallier, espère-t-il, l’importante pénurie de main-d’œuvre qui frappe toujours de plein fouet son entreprise, comme le reste du monde de la restauration.


«J’ai des postes d’ouverts dans tous mes restaurants. Les équipes de gestion sont bien au courant du problème qu’on a et nous sommes prêts à les accueillir [les étudiants]», a indiqué M. Moreau.


16h par semaine en restaurants


Les étudiants seront également rémunérés, selon la même échelle salariale actuellement en vigueur au sein de l’entreprise, indique M. Moreau. «Avec le programme, c’est environ 16h par semaine, mais si l’élève peut et veut en faire plus nous pourrons le faire aussi. Mais, on ne veut pas le faire au détriment des études. On veut travailler avec l’école pour s’assurer qu’ils vont terminer leur programme», indique M. Moreau, précisant que les premiers étudiants devraient entrer en jeu au mois d’octobre prochain, une fois la théorie terminée.


Chapeautés par des professeurs, les élèves seront ainsi appelés à expérimenter tous les emplois de la salle à manger, de l’accueil au service, en passant par le commis débarrasseur. «On va s’assurer qu’ils puissent mettre en pratique ce qu’ils apprennent dans chacun de ces secteurs», a ajouté M. Moreau.


D’autres domaines touchés


Touchée par le même problème, l’Association hôtelière de Québec s’est aussi associée à Fierbourg, dans le but de former de futurs employés en réception. Parmi les 13 étudiants de la cohorte d’automne, six sont actuellement à l’emploi dans le domaine de l’hôtellerie.


Par ailleurs, grâce à une récente subvention gouvernementale de 90 000 $, un autre programme, cette fois pour former des préposées aux bénéficiaires, verra le jour l’automne prochain


Source : TVA Nouvelles

Retour aux nouvelles
Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair


Aucun sondage.