Immigration au Québec : fin de la politique du premier arrivé, premier servi

 

Pour remédier à la pénurie de main-d'œuvre, le gouvernement Couillard apporte des changements importants dans la sélection des personnes souhaitant immigrer au Québec.

 

(Un texte de Véronique Prince, correspondante parlementaire à Québec)

 

Le nouveau système, qui entre en vigueur aujourd’hui, permettra au gouvernement de choisir des candidats dont le profil répondra aux besoins socioéconomiques des régions. Avec cette nouvelle façon de procéder, il promet de faire passer le délai de traitement des demandes de 32 mois à moins d’un an.

 

Cette nouvelle méthode met fin au modèle du premier arrivé, premier servi pour les candidats admissibles au Programme régulier des travailleurs qualifiés du Québec. Ce modèle faisait en sorte que les personnes souhaitant s’établir au Québec ne pouvaient soumettre une demande qu’à certains moments de l’année, en fonction des quotas établis. Dorénavant, elles pourront s’inscrire à n’importe quel moment et leur profil sera conservé dans une banque de candidats.

 

En vertu du nouveau règlement, ces personnes devront d’abord transmettre un formulaire de déclaration d’intérêt au ministère de l’Immigration du Québec. Grâce à cette déclaration, le gouvernement analysera les compétences des demandeurs, notamment leur expérience professionnelle, leur formation scolaire et leur connaissance du français.

 

Une note leur sera attribuée, suivant des critères de sélection. Le ministère pourra ensuite choisir ceux qu’il souhaite inviter à présenter une demande de certificat de sélection, qui peut mener à la requête de résidence permanente.

 

Besoin de travailleurs expérimentés

 

Les candidats qui ont une formation ou une expérience de travail dans des secteurs touchés par une pénurie de main-d’œuvre seront favorisés, spécialement lorsque les besoins de main-d’œuvre sont criants dans une région du Québec. Le gouvernement souhaite ainsi encourager les immigrants à s’établir à l’extérieur de Montréal.

 

Ce nouveau système de sélection « contribuera au plein essor économique du Québec en assurant un meilleur arrimage entre les profils de personnes immigrantes et les besoins de main-d'œuvre des employeurs québécois », écrit Émilie Vézina, la porte-parole du ministère de l’Immigration.

 

Le gouvernement est persuadé que le nouveau modèle permettra d’accélérer l’arrivée des personnes sélectionnées. Elles pourront bénéficier d’un programme visant à améliorer leur maîtrise du français avant même de s’établir au Québec.

 

D’autres programmes revus de fond en comble

 

Le programme destiné aux immigrants entrepreneurs fait aussi l’objet d’une refonte et comprend deux volets. Le premier vise à encourager la création d’entreprises innovantes, tandis que le deuxième doit inciter les nouveaux arrivants à développer des PME en région.

 

Des changements touchent également les travailleurs étrangers temporaires. Un contrat de travail est désormais obligatoire avec l’employeur, peu importe leurs compétences ou leur salaire.

 

Cette mesure vise à protéger les travailleurs et à sensibiliser les employeurs quant à leurs responsabilités à leur égard.

 

Source : Radio-Canada

Retour aux nouvelles
Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair

Si votre dossier présente + de chances et de rapidité pour le fédéral (installation hors Québec) à travers le programme de l’Entrée Express mais est aussi positif pour le Québec avec une procédure environ un an plus longue, quelle option choisiriez-vous ?





Répondre