Saguenay-Lac-Saint-Jean : La pénurie de travailleurs donne des maux de tête aux gens d'affaires

 

Le retour en classe des étudiants complique la vie des employeurs, qui sont déjà confrontés à une importante pénurie de main-d'œuvre.

 

Le retour en classe des étudiants complique la vie des employeurs, qui sont déjà confrontés à une importante pénurie de main-d'œuvre.

Le manque de personnel force même des entrepreneurs à reporter des projets de développement.

 

C'est le cas d’Agathe Bouchard, la propriétaire de L'Exode Café situé à Alma, au Lac-Saint-Jean.

Celle qui a ouvert son commerce il y a six ans n'a jamais eu autant de difficultés à recruter.

Les étudiantes qu'elle avait embauchées pour la saison estivale sont de retour à l'école.

Elle avait prévu le coup, mais malgré des démarches intensives, les employés ne sont pas rendez-vous.

 

«J'ai affiché une offre il y a plus de deux semaines et j'ai reçu un seul curriculum vitae», a dit Mme Bouchard.

 

La pénurie d'employés freine ses projets d'expansion. «J'avais des projets de développement, mais là je dois mettre ça sur la glace parce que ce n'est pas la priorité», a-t-elle précisé.

La Pulperie de Chicoutimi vit la même problématique. Les dix étudiants embauchés pour l'été devaient tous quitter le 20 août, mais six d'entre eux ont accepté de rester à temps partiel. Habituellement, deux étudiants suffisent.

 

«À deux, je n'étais pas capable de combler toutes les heures d'ouverture, a précisé le directeur général adjoint, Rémi Lavoie. À six, je les comble, mais ça demeure très difficile. Je dois revoir les horaires aux deux semaines pour m'assurer de leur présence.»

 

Le musée de Saguenay a choisi de faire appel à des retraités. «Ils sont assidus, ils sont sérieux et ils ont de l'expérience», a indiqué M. Lavoie

 

Les Fêtes s'en viennent!

 

Les commerçants de Place du Royaume se préparent déjà pour la période des Fêtes. Pour la première fois cette année, la direction du centre commercial a embauché une firme de consultants pour les aider dans leurs démarches de recrutement. Ils seront conviés à participer à une rencontre informative en octobre.

 

Source : TVA Nouvelles

Retour aux nouvelles
Débuter votre démarche ici

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être les premiers informés de nos nouveautés.


Envoyer

Sondage éclair

Si votre dossier présente + de chances et de rapidité pour le fédéral (installation hors Québec) à travers le programme de l’Entrée Express mais est aussi positif pour le Québec avec une procédure environ un an plus longue, quelle option choisiriez-vous ?





Répondre